"Ce confinement est rendu nécessaire parce qu'il y a eu un défaut d'anticipation de cette deuxième vague", constate Julien Bayou (EELV)

franceinfo
·1 min de lecture

"Ce confinement est rendu nécessaire, malheureusement parce qu'il y a eu un défaut d'anticipation de cette deuxième vague", a réagi mercredi 28 octobre sur franceinfo Julien Bayou, le secrétaire national d’EELV, après l'annonce par Emmanuel Macron d'un reconfinement national jusqu'au 1er décembre au moins.

"On a tout fait reposer finalement sur l'individu en disant, c'est les fêtes, c'est le soir, c'est le couvre-feu, comme s'il n'y avait pas de contamination dans le travail, dans les transports, dans les écoles, dans les collèges, dans les lycées, les facultés", déplore Julien Bayou. "Le gouvernement a tardé à prendre des mesures qui, si elles avaient été prises plus tôt, auraient permis peut-être ce freinage et éviter ce mur du confinement."

Le secrétaire national d’EELV estime que, "à privilégier l'économie, on se retrouve à perdre, et sur la santé, et à perdre sur l'économie ; parce qu'il y a un vrai risque pour nos entreprises, pour notre économie, d'un écroulement avec ce deuxième confinement".

La crise sanitaire, liée à la crise environnementale

Julien Bayou tient à souligner que l'on pourra "compter" sur les écologistes "pour être constructifs et pas ajouter de la crise à la crise". Mais selon lui, "il faudra faire plus tard le bilan". Il rappelle (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi