Confinement : les rayons droguerie, parfumerie et hygiène des supermarchés restent ouverts

·1 min de lecture

Face à la fronde des petits commerçants suite à la décision du gouvernement de fermer certains commerces pendant le confinement, Jean Castex a tranché dimanche soir : seuls les produits considérés comme essentiels pourront être vendus, y compris dans les grandes surfaces. Le Premier ministre avait alors annoncé que la mesure entrerait en vigueur à partir de mardi.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 2 novembre

Un casse-tête pour le gouvernement

Mais pour le gouvernement, le casse-tête pour déterminer quel produit est considéré ou non comme essentiel a continué toute la journée de lundi, pendant laquelle les discussions entre la grande distribution et le ministère de l’Economie ont été nombreuses.

Pour Bercy, la règle de départ était simple : il suffisait de fermer tous les rayons interdits à la vente dans les supermarchés. Mais la grande distribution ne l’a pas vraiment entendu de cette oreille et a demandé des précisions : si les magasins de bricolage sont ouverts, peut-elle vendre des tournevis ? Si les pharmacies vendent du maquillage, pourquoi la grande distribution ne pourrait-elle pas le faire également ?

>> LIRE AUSSIPourquoi le gouvernement a interdit la vente de produits non essentiels en supermarchés

Le bras de fer a duré toute la journée

Le bras de fer a duré toute la journée de lundi. Finalement, décision a été prise de bien fermer les rayons de jouets et de vêtements. D’autres, comme les rayons droguerie et hygiène p...


Lire la suite sur Europe1