Attestation, école, télétravail… : le mode d'emploi du nouveau confinement

Source AFP
·1 min de lecture
Jean Castex a détaillé les mesures de confinement jeudi, en compagnie de plusieurs ministres, dont Élisabeth Borne et Bruno Le Maire.
Jean Castex a détaillé les mesures de confinement jeudi, en compagnie de plusieurs ministres, dont Élisabeth Borne et Bruno Le Maire.

Après les annonces attendues d'Emmanuel Macron mercredi, Jean Castex a détaillé la mise en place du second confinement que s'apprête à connaître la France. Jeudi 29 octobre, lors d'une conférence de presse en présence d'autres ministres, dont Élisabeth Borne (Travail), Jean-Michel Blanquer (Éducation nationale) et Bruno Le Maire (Économie et Finances), le chef du gouvernement a notamment justifié la décision présidentielle : « Il n'y a pas d'autre solution. » Si, selon le Premier ministre, le gouvernement avait « anticipé la seconde vague », il prévoit également un pic d'hospitalisations en novembre, « plus élevé qu'en avril ».

Le nouveau confinement, qui doit durer « a minima » jusqu'au 1er décembre, se fera selon des modalités qui « ne seront pas celles de mars-avril, car nous avons appris de la première vague », a assuré Jean Castex. Comme au printemps dernier, les dérogations seront possibles pour faire ses courses, aller chez le médecin? mais aussi prendre l'air pendant « une heure maximum » et dans « un rayon d'un kilomètre du domicile ». L'amende coûtera toujours 135 euros, mais pour faciliter les choses des « attestations permanentes » seront cette fois délivrées par les entreprises et les écoles.

Quel protocole dans les écoles, collèges et lycées ?

Trois changements majeurs ont été mis en place par rapport au printemps : les écoles, collèges et lycées resteront ouverts, le travail pourra continuer, les Ehpad et les maisons de retraite pourront être v [...] Lire la suite