Confinement : le président du Conseil du commerce s'étonne que la réouverture des magasins soit écartée "avant même la tenue du Conseil de défense"

franceinfo
·1 min de lecture

"Je m'étonne qu'une annonce soit faite avant même la tenue du Conseil de défense sanitaire qui doit se tenir jeudi", réagit William Koeberlé, président du Conseil du commerce de France, sur franceinfo mercredi 11 novembre, alors que le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, a écarté une réouverture "à ce stade" des commerces dits "non essentiels" pendant le confinement en cours pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

"Ça n'est vraiment pas respectueux du travail que mènent actuellement toutes les fédérations pour permettre la réouverture des commerces", poursuit-il, alors que c'est demain, le jeudi 12 novembre, qu'un Conseil de défense doit se tenir à l'Élysée, puis une prise de parole du Premier ministre Jean Castex qui devra également évaluer les premiers résultats du reconfinement, en vigueur depuis le 31 octobre dernier.

Les commerçants sont "responsables"

"Je trouve que ce ne sont pas des méthodes. Je suis très étonné qu'un ministre, qui n'est ni en charge de l'économie, ni de la santé et encore moins du commerce, fasse de telles annonces alors même que le Premier ministre et le président de la République nous avaient donné rendez-vous pour évaluer la situation", regrette William Koeberlé estime que les commerçants sont "responsables" et qu'ils l'ont déjà "démontré".

Nous avons l'impression que tout est décidé d'avance, sans tenir compte de tous les éléments que nous mettons sur la table pour organiser au plus vite la réouverture.

William Koeberlé, Conseil (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi