Comment le confinement les a poussés à changer de vie

Irène Ahmadi
·1 min de lecture
(© DR)
(© DR)

Alysoha, Laurine et Tarek ont 23, 32 et 40 ans et un point commun. Pendant le confinement, ils et elles se sont rendu compte qu’ils ne voulaient plus revenir à leur vie d’avant. Si 69,60 % des Français·es affirmaient vouloir accorder plus de temps pour leurs passions - selon une étude intitulée “Occupations et loisirs des Français pendant et après le confinement”, réalisée par TLC marketing le 19 avril dernier - eux, l’ont vraiment fait.

“Tout plaquer et partir loin, faire ce que j’aime vraiment”. C'est le genre de phrases que vous avez sûrement déjà entendues. Mais entre le dire et sauter le pas, le chemin peut être long et les tentations de rétractations décuplées. Pourtant pour Alysoha, Laurine et Tarek (comme beaucoup d’autres), le confinement a été un moyen de réfléchir à ce qu’ils et elles aimaient vraiment dans la vie. Tous les trois ont vu naître des envies nouvelles, le désir de se rapprocher de quelque chose qui leur ressemble davantage et ont fini par concrétiser leurs projets. Trois mois après le confinement, qu’il s’agisse de déménagement ou de reconversion professionnelle, tous s’estiment heureux·ses de leur nouveau choix de vie.

Tarek, 40 ans : "J'étais en mode pilotage automatique. Je faisais ce que je devais faire, même si je n'aimais pas ça"

"J'ai été ch

Lire la suite sur lesinrocks.com