"Le confinement pose des problèmes énormes, mais ça marche", estime le Dr Bréchot

"Le confinement pose des problèmes énormes, mais ça marche. Il faut toutefois rester prudent", commente le virologue Christian Bréchot. En Floride (États-Unis), où l’épidémie de coronavirus flambe et où il enseigne à l’université de Tampa, "on aimerait avoir les résultats annoncés en France". Bonne coopération publique-privée Dans la course au vaccin, "c’est extraordinaire. Il y a deux laboratoires privés et un institut de recherche russe qui, avec des technologies différentes, ont obtenu des résultats autour de 90 % de protection en moins d’un an", affirme l'ancien directeur de l'Institut Pasteur. "Il faut attendre les autorisations finales des autorités régulatrices, il faut attendre l’efficacité dans les groupes à risques, les durées de protection. On ne va pas être vacciné demain, mais on a eu des nouvelles extraordinaires en huit jours", ajoute le médecin français. "Si on a tous ces résultats, c’est le fait de la coopération entre la recherche publique et les industriels", conclut le Dr Bréchot.