Confinement : une plateforme solidaire lancée par le gouvernement

La France commence-t-elle à manquer de bénévoles au sein des dizaines d’associations qui sont essentielles notamment pour les plus fragiles ? "Le président de la République l’a dit dès le début de cette épidémie, il faut l’affronter en solidaire et non en solitaire. Les associations nous remontent aujourd’hui, les difficultés à accomplir leurs missions vitales. Des missions sur lesquelles reposent la vie de nombreux Français qui sont démunis, isolés et vulnérables", explique Gabriel Attal, le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse en direct du 20 Heures. « Nous lançons ce soir une plateforme » Une grande majorité des bénévoles des associations ont plus de 70 ans. "Les associations ont demandé à ces bénévoles de rester chez eux, car ce sont des personnes plus vulnérables. Nous lançons ce soir une plateforme sur le site "jeveuxaider.gouv.fr" qui permet de constituer une réserve civique de Français qui ont du temps à donner", poursuit Gabriel Attal.