Confinement : place au couvre-feu, les commerces inquiets

À Val d’Yerres (Essonne), un supermarché va devoir fermer ses portes un peu avant 20 heures à partir de mardi 15 décembre, alors qu’il ferme habituellement à 21 heures. Les clients redoutent une cohue dans les rayons. "Vu que ça ferme plus tôt et qu’il y a beaucoup de gens qui travaillent, la dernière heure, c’est là où tout le monde va venir se précipiter", commente l’une d’elle. À Lyon (Rhône), le centre commercial doit composer avec les moyens du bord. "L’hypermarché va ouvrir plus tôt, dès 7h30, à compter du samedi 19 […] et les commerçants sont évidemment invités aussi à ouvrir un petit peu plus tôt", confie le directeur, Benjamin Tardy. Coup dur pour la vente à emporter Selon l’Alliance du Commerce, jusqu’à 10% des transactions sont conclues après 19 heures dans les grands magasins et le secteur de l’habillement. Les restaurateurs aussi craignent ce couvre-feu à 20 heures, puisque la vente à emporter n’est plus autorisée après 20 heures. "Il faut commander à 17h30 pour manger à 20 heures, commente Fabien Missegue, responsable d’une pizzeria. À emporter, généralement c’est sur place, et il faut manger de suite. C’est un peu inquiétant." Le couvre-feu prend effet à 20 heures et dure jusqu’à 6 heures du matin. En cas de non-respect, l’amende est de 135 euros.