Confinement : la phrase d'Edouard Philippe qui ne passe pas

·3 min de lecture
Le Premier Ministre, samedi 28 mars (Photo by GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP)
Le Premier Ministre, samedi 28 mars (Photo by GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP)

Samedi, le Premier ministre a affirmé qu’il ne laisserait “personne dire qu’il y a eu du retard sur les mesures du confinement”. Et c’est l’inverse qui se produit.

Samedi dans son allocution, le Premier Ministre Edouard Philippe a expliqué l’approche française pour lutter contre la pandémie de Covid-19 : “Notre stratégie repose sur deux idées simples” a-t-il déclaré. “Augmenter la capacité d’accueil en service de réanimation, et nous avons tout fait. Le deuxième point, c’est d’aplatir la courbe pour permettre aux hôpitaux de supporter la vague”.

Puis, il a tenu à rappeler au respect des règles de confinement. Tout en défendant les décisions prises par son gouvernement, et surtout leur timing : “Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur les mesures de confinement”, a-t-il affirmé.

Raté. En réaction à cette affirmation, nombreux sont ceux qui se sont insurgés. En reprenant cette phrase simple : “Il y a eu du retard dans les mesures de confinement.”

En n’oubliant pas de coller à l’actualité, ou de rappeler d’autres messages qui ne sont pas passés.

On peut aussi en profiter pour enrichir son vocabulaire :

Le samedi 14 mars, Edouard Philippe avait indiqué que les bars, restaurants et commerces non essentiels devraient fermer le soir même, à minuit. Puis, le lundi 16, Emmanuel Macron avait déclaré le confinement général à partir du mardi, midi. Le confinement a depuis été prolongé au moins jusqu’au 15 avril.

TOUT SAVOIR SUR LE CORONAVIRUS

>> Comment attrape-t-on le Covid-19 ?
>>
Pour qui le Covid-19 est-il dangereux ?
>>
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>>
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>>
Pourquoi parle-t-on de "cluster" ?
>>
Comment parler du Covid-19 à ses enfants ?