Confinement : les petits commerces de jouets risquent gros

Parmi les commerces obligés de baisser le rideau jusqu'au 1er décembre minimum : les magasins de jouets. Le confinement tombe bien mal à l'approche des fêtes de Noël. Pendant cette période, les magasins réalisent près de 60% de leur chiffre d'affaires. Certains commerces se réorganisent, comme celui d'Echirolles en Isère, pour la vente en ligne et le drive. Mais tous vivent cette fermeture comme une injustice alors que les jouets pourraient rester accessibles dans les rayons des hypermarchés. Une injustice face à la concurrence Si quelques clients préfèrent rester fidèles à leur petit commerce par solidarité en temps de crise, bon nombre d'entre eux vont se tourner vers les rayons des grandes surfaces. En Isère, le directeur d'une petite entreprise réclame plus d'équité et demande au gouvernement de prendre des mesures. Reconnaître le jouet comme produit de nécessité ou alors en interdire la vente aux hypermarchés et aux commerces en ligne.