Confinement : les patrons d'établissements se préparent pour la réouverture

Depuis plus de trois mois, les Alpes-Maritimes attendent de voir le Covid s'éloigner du département. C'est chose faite, puisque le taux d'incidence est passé de plus de 600 cas pour 100 000 habitants à la mi-février à 273 jeudi 15 avril, sous la moyenne nationale. À Antibes, les habitants se remettent à faire des projets. Un habitant se réjouit ainsi de bientôt "pouvoir un peu se déplacer, avoir une réouverture des restaurants, mais en terrasse tout en maintenant la protection".Maintenir les aides de l'ÉtatLe patron du Pimm's, l'une des plus anciennes brasseries de la ville, espère accueillir au plus vite une trentaine de personnes sur sa terrasse. Il demande par ailleurs le maintien des aides de l'État et du chômage partiel pour une partie de son personnel. "Si on ouvre que l'extérieur, on sera déjà pénalisés de l'intérieur donc de la moitié de notre clientèle, si on nous supprime [le]s aides que l'on a aujourd'hui, on va être un peu pénalisés", estime ce dernier. Les habitués, eux aussi, s'impatientent de se retrouver dans de meilleures conditions. "C'est surtout de venir s'asseoir un peu en terrasse, c'est ça qui manque, la convivialité", confie l'un d'eux. Même si les chiffres sont à la baisse, la tension hospitalière reste forte dans le département. Une réunion se tiendra avec les professionnels de la restauration, dans la soirée.