Confinement : le numéro vert du gouvernement sur l'IVG reçoit 50% d'appels en plus, selon le Planning familial

franceinfo

Le numéro vert du gouvernement (0 800 08 11 11) consacré à l'information sur l'interruption volontaire de grossesse reçoit 50% d'appels en plus depuis le début du confinement en raison de la pandémie de coronavirus, assure la co-présidente du Planning familial qui gère ce numéro, Sarah Durocher, samedi 25 avril sur franceinfo, alors qu'Olivier Véran a accordé un peu de souplesse dans l'accès à l'avortement : si une femme consulte tardivement, au-delà de 12 semaines, les médecins pourront invoquer sa détresse psychosociale pour pratiquer un IVG.

Coronavirus : les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct.

franceinfo : Êtes-vous satisfaite que ce motif de détresse psychosociale permette aux femmes d'accéder à l'IVG pendant plus longtemps ?

Sarah Durocher : Il faut savoir que cela existe depuis 2001 en fait et que dans la majorité des cas, c'est pour une raison foetale et non au niveau de la parole de la femme. Donc pour nous c'est une avancée qui le visibilise en tout cas, par contre, nous sommes un peu alertés parce ce que nous, sur le terrain, on voit. L'accès à l'IMG, l'intervention médicale de grossesse, est parfois très compliqué. La (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi