Confinement : ces nouveaux départements dans le viseur

Dans le centre-ville de Troyes (Aube), mardi 23 mars, des passants profitent de leurs derniers jours de liberté avant d’être probablement reconfinés en fin de semaine. Le taux d’incidence du département est l’un des plus élevés de France, et le variant anglais, plus contagieux, est à l’origine de 85% des contaminations. Un bus itinérant parcourt le département pour dépister les habitants au Covid-19. Chez le docteur Dominique Viault, médecin généraliste, 10% des patients viennent pour savoir s’ils ont le Covid-19, autant qu’il y a un an. Selon lui, le reconfinement s’impose. "C’est la seule façon d’éviter la dissémination du virus, pour faire en sorte qu’on arrive à baisser la pression", estime le médecin. La Moselle dans le rouge Onze autres départements, notamment dans l’Est de la France, en dehors des 16 déjà confinés, dépassent le seuil d’alerte et pourraient être concernés par de nouvelles mesures sanitaires. La Moselle est dans le rouge : à l’hôpital de Metz, la réanimation est saturée et les soignants demandent de nouvelles restrictions. Les habitants semblent avoir compris que la troisième vague était bien là, et se résignent à un probable nouveau confinement.