Confinement : Nice, Mulhouse, Perpignan... Ces communes qui ont instauré un couvre-feu

LExpress.fr

Alors que le gouvernement a rejeté l'idée d'un couvre-feu national, plusieurs communes ont pris les devants.

Le confinement en vigueur depuis le 17 mars ne leur suffit pas. Dans de nombreuses communes, un couvre-feu nocturne a été instauré pour faire face à la propagation du coronavirus, comme à Perpignan, Nice, Béziers, Montpellier, Roquebrune-sur-Argens, ou Charleville-Mézières. Dimanche soir, le préfet du Gard a annoncé un couvre-feu à Nîmes, Alès et Bagnols-sur-Cèze. 

Depuis dimanche soir à Mulhouse

Le préfet du Haut-Rhin Laurent Touvet a également décrété dimanche soir un couvre-feu nocturne de 21 heures à 6 heures dans la ville de Mulhouse, durement frappée par l'épidémie de coronavirus. "En accord avec la maire de Mulhouse, le préfet du Haut-Rhin a instauré, compte tenu de la situation sanitaire actuelle, un couvre-feu sur la commune de Mulhouse à compter de ce jour 21 heures", indique le communiqué.  

Cette mesure "entraîne la fermeture de tous les commerces, y compris alimentaires et livraisons à domicile, sur la période du couvre-feu" et interdit sur cette plage horaire "toute sortie pour des achats, de l'activité physique, les besoins des animaux de compagnie". 

Restent en revanche autorisés les trajets entre le domicile et le travail, "en particulier pour les soignants, agents des services publics et salariés qui finissent ou débutent leur travail pendant le couvre-feu", les "déplacements professionnels nocturnes strictement nécessaires tels l'approvisionnement des commerces alimentaires", les déplacements pour motif de santé et ceux liés à des motifs familiaux impérieux. 

De 20 heures à 6 heures à Perpignan

Dans cette ville méridionale où les rues sont habituellement animées le soir, un couvre-feu est aussi entré en vigueur samedi à 20 heures. Instauré jusqu'à 6 heures du matin, il a été globalement respecté dans cette cité de 120 000 habitants, même si 46 procès-verbaux ont été dressés la première nuit, a indiqué dimanche le maire. (...)

Lire la suite sur L'Express.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

Pour se rendre au travail pendant le confinement, la nouvelle attestation employeur suffit

Pourquoi gouvernement et Conseil d'État rejettent l'idée d'un "confinement total"

Réquisitions, production, dons... La France est-elle entrée dans une "économie de guerre"?

Confinement : Nice, Mulhouse, Perpignan... Ces communes qui ont instauré un couvre-feu