Confinement : des mesures sanitaires imposées à l’ensemble du territoire

Jusqu’à présent, Toulouse n’était pas concernée par cette "troisième voie" instaurée dans 19 départements par le gouvernement. Mais à partir du samedi 3 avril, la ville et le département de la Haute-Garonne devront se plier à de nouvelles restrictions sanitaires. Au lendemain de l’annonce, les réactions sont variées chez les Toulousains rencontrés. "Je me promènerai où je veux, quand je veux, et s’il faut aller au-delà de dix kilomètres, je le ferai, je ne suis absolument pas convaincu par cette politique", exprime un passant. Soulagement pour les salons de coiffure Pour les commerçants, la liste des magasins dits essentiels est modifiée par rapport au premier confinement. Un soulagement pour Sergio Lescure, employé d’un salon de coiffure, autorisé à rester ouvert pendant ce troisième confinement. Il se dit "très content de continuer à travailler pour sauver l’entreprise et surtout de ne pas rester à la maison à rien faire". Les boutiques de vêtements doivent, quant à elles, fermer une nouvelle fois.