Confinement: Macron poussé par tous à durcir les règles

Anthony Berthelier
Confinement

POLITIQUE - Le “en même temps” peut-il marcher contre le coronavirus? Depuis mardi 17 mars, les Français sont confinés chez eux pour enrayer la propagation de l’épidémie de Covid-19. Emmanuel Macron proscrit ainsi toute sortie -à l’exception de cinq motifs impérieux- mais exhorte en même temps les citoyens pouvant encore le faire à travailler.

Dans le même temps, les images d’artères remplies de passants, de marchés bondés ou de quais de Seine saturés ont choqué les soignants français ou étrangers. Beaucoup se relaient dans les médias pour réclamer désormais un confinement plus strict, autour notamment du mot d’ordre #restezchezvous.

Les scientifiques au rapport

Le président de la République a depuis demandé au conseil scientifique créé sur le Covid-19 de se prononcer sur “la durée” et “l’étendue” du confinement. Son avis est attendu ce lundi 23 mars, mais tout laisse à penser qu’il se prononcera pour une prolongation, et comme -tout le monde ou presque- un renforcement des mesures.

Car le président de ce comité de onze experts, l’immunologue Jean-François Delfraissy n’a jamais caché son opinion quant à la nécessaire prolongation du confinement. “On part au moins pour quatre à six semaines. Je pense que le confinement va se prolonger [...] les faits sont là pour qu’il le soit”, a-t-il une nouvelle fois indiqué samedi 21 mars sur Europe 1, “suppliant” les Français de “respecter les règles.”

Contacté par Le HuffPost, l’épidémiologiste Pascal Crépey confirme que de telles mesures prises sur quinze jours ne pourront pas venir à bout de l’épidémie, à moins de “zéro contact.” Ce qui n’est pas franchement le cas.

Le message du Conseil d’État 

Parce qu’au-delà de sa durée, la question de la qualité du confinement se pose. La grande majorité des personnels soignants, a été quelque peu déstabilisée de voir de nombreux Français dans les rues, faire leur jogging, ou sur les marchés lors des premières heures de confinement. Les témoignages se multiplient dans les médias pour...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post