Confinement : ce que l'on sait de la mort d'un homme contrôlé par la police à Béziers

franceinfo avec AFP

Il s'agit du premier décès en France à la suite d'un contrôle des mesures de confinement. Un trentenaire est mort, mercredi 8 avril, à Béziers (Hérault), peu de temps après son arrestation par la police municipale de la ville, où un couvre-feu nocturne a été instauré. Le parquet de Béziers a ouvert une enquête pour "homicide involontaire". Voici ce que l'on sait de cette affaire.

Le décès a été constaté au commissariat

L'homme est mort après avoir été transporté au commissariat par trois policiers municipaux. Ces derniers avaient procédé à son contrôle, vers 22h20, dans les rues de Béziers, où un couvre-feu est en vigueur à compter de 21 heures, a précisé le procureur, Raphaël Balland.

Le décès du trentenaire a été constaté vers 23h30 par un médecin, "après plus de trois quarts d'heure de tentative de réanimation dans les locaux du commissariat de police de Béziers", ajoute le parquet.

Né à Béziers, une des villes les plus pauvres de France, l'homme de 33 ans était sans emploi et père de trois jeunes enfants à la garde de leur mère, dont il était séparé. Il était domicilié chez sa sœur, selon le parquet.

L'homme a "refusé le contrôle", selon la police

Selon les déclarations des policiers municipaux, la victime aurait "refusé le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi