Confinement local : "Il est possible que le modèle des Alpes-Maritimes puisse être reproduit ailleurs", estime Olivier Guérin, membre du Conseil scientifique

franceinfo
·1 min de lecture

"Ces mesures-là étaient absolument nécessaires", a estimé ce mardi sur franceinfo Olivier Guérin, membre du Conseil scientifique et professeur de gériatrie au CHU de Nice, alors qu'un confinement a été annoncé lundi pour les deux prochains week-ends dans les communes du littoral des Alpes-Maritimes, afin de lutter contre la propagation du Covid-19. Selon lui, "il est possible que le modèle des Alpes-Maritimes puisse être reproduit ailleurs", notamment à Dunkerque (Nord).

Franceinfo : Le confinement local était-il la seule solution ?

Olivier Guérin : Je crois que nous étions dans une situation de diffusion épidémique où il fallait prendre des mesures pour l'ensemble de notre population, pour essayer de baisser cette pression qu'on a sur les structures sanitaires. On suffoque sous le nombre de patients et il faut pousser les murs pour pouvoir les prendre en charge de la meilleure des manières. Ces mesures-là étaient absolument nécessaires. Je crois que, finalement, cette approche territorialisée devant l'augmentation du pourcentage du variant anglais, et sa surcontagiosité qui est à l'origine de ces flambées, est une bonne approche. Effectivement, il est possible que le modèle des Alpes-Maritimes puisse être reproduit ailleurs. Je pense en particulier à nos collègues de Dunkerque qui sonnent la même sonnette d'alarme que nous auprès du ministre samedi.

Cet avis est-il partagé au sein du Conseil scientifique ?

L'approche territoriale avait été déjà proposée par le Conseil (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi