Confinement : l'Intérieur demande un renfort des contrôles

Tous les préfets de France ont reçu l'ordre de renforcer les contrôles, mercredi 11 novembre. Les brigades de police sont déployées pour sanctionner ceux qui ne respectent pas le confinement et contrôlent également aux péages : "il n'y a pas de trajet scolaire, peu de déplacements professionnels, ce qui fait que les rares véhicules qui circulent pour certains ont des motifs très singuliers et malheureusement pour certains, pas de motif réel", explique le lieutenant-colonel Renaud Benne. 65 000 verbalisations depuis le 29 octobre Le confinement semble en effet ne pas toujours être respecté dans l'Hexagone. À Paris, mercredi 11 novembre, difficile d'imaginer que la France est en plein confinement : beaucoup de monde sur les quais ouverts, contrairement au mois de mars lors du premier confinement. "J'ai une attestation, oui, je ne vous cache pas que souvent j'en ai plusieurs sur moi, que je sors selon l'heure", confesse un riverain. En France, depuis le 29 octobre, 65 000 procès-verbaux pour "non respect du confirment" ont été dressés.