Confinement: les préfets ont carte blanche pour durcir les règles, voici comment

Anthony Berthelier
Le confinement durci par les préfets, voilà le résultat

POLITIQUE - Les vacances et le beau temps sont-ils les ennemis du confinement? Depuis plusieurs jours, élus et soignants s’inquiètent d’un possible relâchement des Français vis à vis des restrictions de déplacements. Martin Hirsch, le patron de l’AP-HP s’est par exemple alarmé dimanche 5 avril de voir “trop de gens, trop de badauds”, dans les rues de Paris.

C’est à cause de ce risque, et parce que le confinement de la population commence à peine à porter ses fruits dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus que Christophe Castaner a donné la possibilité aux préfets de durcir les dispositions.

“Là où des signes de laisser-aller se feraient jour et où ces règles viendraient à être contournées”, le ministre demande aux préfets de prendre, “en lien avec les maires, les mesures qui s’imposent, notamment de limitation de la pratique sportive individuelle, pour assurer un respect strict du confinement”. 

Effet immédiat: la préfecture de police de Paris a annoncé, ce mardi 7 avril, que les habitants de la capitale seront, à partir de mercredi, interdits de faire jogging de 10 à 19 heures. Mais d’autres départements ou villes, plus ou moins peuplés ou touchés par le coronavirus n’ont pas attendu les recommandations du gouvernement pour en faire plus. 

Entre les couvre-feu, les interdictions de location pour éviter les départs en vacances, ou les horaires aménagés pour la course à pied... Le HuffPost dresse, avec la carte ci-dessous, un tour d’horizon des règles actuellement en vigueur en France.

Crainte d’un afflux de vacanciers oblige, toutes les villes des littoraux français (ou presque) sont visées par des arrêtés préfectoraux coïncidant avec le début des vacances scolaires de printemps pour l’Île-de-France et l’Occitanie. Les préfectures de Charente-Maritime, Gironde, Landes ou encore Pyrénées-Atlantiques ont chacune décidé de proscrire les locations de vacances jusqu’à la fin officielle du confinement

Globalement cette interdiction vise “la location, à titre...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post