Les femmes encore moins visibles dans les matinales radio qu'en mars

Astrid de Villaines
·Cheffe du service politique
·3 min de lecture
L'interview d'Yves Calvi sur RTL n'a invité que 10% de femmes du 12 octobre au 6 novembre. (Photo: AFP)
L'interview d'Yves Calvi sur RTL n'a invité que 10% de femmes du 12 octobre au 6 novembre. (Photo: AFP)

MÉDIAS - Elles ont beau avoir alerté lors de la première vague, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Les femmes, qui représentent environ 40% des membres de l’Assemblée nationale et sont aussi nombreuses que les hommes au gouvernement sont de nouveau les grandes absentes des matinales radio cet automne.

La députée LREM Céline Calvez avait été missionnée en avril par Marlène Schiappa pour établir un rapport sur la place des femmes à l’heure de la crise du Covid-19. Publiés en août, les résultats accablants démontraient leur invisibilité. Les chiffres se sont aggravés et sont plus inquiétants qu’au printemps.

Europe 1 première avec 30% d’invitées

Ce 9 novembre, la députée tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme. Elle a fait les comptes en observant les invités des matinales radio sur la période du 12 octobre au 6 novembre.

Résultat: près de quatre fois plus d’hommes que de femmes invitées. “Du 12 octobre au 6 novembre, vous avez entendu 163 hommes et 42 femmes”, déplore l’élue des Hauts-de-Seine.

En tout, on tombe à 20% de femmes interviewées à la radio en octobre et novembre, contre 22% en mars et avril. Certaines stations allant jusqu’à inviter 90% d’hommes en un mois, à l’instar de Radio Classique ou RTL.

C’est sur la base d’un “sentiment” d’elle et de son équipe que la députée Calvez a fait les comptes, à la main, malgré sa demande de comptage par les médias eux-mêmes qui n’est pas encore en place. Elle observe que si certains ont nettement progressé, comme Europe 1 qui arrive première avec 30% de femmes contre 20% au printemps, certains creusent l’écart de manière inquiétante.

L’interview d’Yves Calvi sur RTL à 8h20 n’a reçu que 10% d’invitées, soit 90% d’hommes à l’antenne sur ce créneau selon son comptage que Le HuffPost a consulté. Même “exploit” pour Radio Classique qui compte aussi, selon la députée, 10% de femmes pour l’interview de 8h15 menée par Guillaume Durand.

22% de femmes dans la matinale d’Inter

France Inter a également largement réduit la voilure sur ce dossier avec des chiffres en nette baisse. La députée dénombre en un mois 19% de femmes pour le 7h50 de Léa Salamé et 24% de femmes pour le grand entretien de 8h20 qu’elle mène avec Nicolas Demorand. Soit une moyenne de 22% de femmes à l’automne contre 40% en mars et 32% en avril et mai.

Derrière Europe 1, RFI et France Info arrivent deuxièmes avec 25% d’invitées. RMC, comme Inter, n’a reçu que 22% de femmes. Sud Radio compte 20% de femmes interviewées. Des chiffres qui globalement restent très bas.

Céline Calvez reste “vigilante” et continue d’alerter les médias et le gouvernement pour que les solutions prévues par son rapport soient mises en place au plus vite. Elle prévient: “On vous regarde, on garde la vigilance. Ce rapport n’est pas sous la table. Il existe des solutions, saisissez-vous-en!”.


À voir également sur Le HuffPost: Kamala Harris portait une tenue très symbolique lors de son discours de victoire

LIRE AUSSI...

La sœur du Général de Gaulle occupait une place de choix dans son cœur et ses décisions politiques

Présidentielle américaine: Jill Biden, future Première Dame, fait une promesse

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.