Confinement : la lassitude des commerçants

Les commerces non-essentiels des 16 départements reconfinés doivent baisser le rideau pour quatre semaines, vendredi 19 mars. Ce troisième confinement est celui de trop pour Dominique Gabiano, commerçante à Lille (Nord). Elle a déjà perdu 60 % de chiffre d'affaires en un an. Elle dit éprouver "un peu de lassitude". "On attend le coup de grâce. Quatre semaines à la maison, ça ne fait pas rentrer de l'argent. C'est l'angoisse", déplore-t-elle. Miser sur la vente en ligne À Tourcoing (Nord), Bernadette Danel, vendeuse de bijoux, dénonce une injustice et dit ne pas comprendre ce nouveau tour de vis. "Je suis une toute petite structure, j'accueille une personne à la fois. C'est dur parce que c'est une saison qui démarre, on a besoin de travailler", justifie-t-elle. Bernadette Danel a donc décidé de miser sur la vente en ligne et sur le click and collect grâce à l'aide de son voisin, lui aussi commerçant. Vendredi, 110 000 commerces ont dû fermer leurs portes dans toute la France.