Confinement : le jardinage devient un refuge en temps de crise sanitaire

Les jardins partagés, qui étaient anciennement les jardins ouvriers ou familiaux, sont devenus à la mode et les jardineries sont très fréquentées notamment par des familles. "C'est une façon, par rapport au confinement, d'avoir un petit chez soi où on se sent bien", explique un père qui est accompagnés de ses deux enfants pour choisir les plants. Les paniers se remplissent de fleurs ou de plantes, avec pour beaucoup de clients le sentiment d'échapper au confinement. Bien respecter les saisons "On ne peut plus sortir, donc oui ça fait du bien de pouvoir jardiner", confie une cliente. L'affluence dans une jardinerie de Wambrechies (Nord) n'a rien d'étonnant. En mars 2020, avec 20 degrés dehors lors du premier confinement, ils étaient nombreux à avoir découvert le plaisir de jardiner. Mais attention à bien respecter les saisons pour bien réussir un potager.