Confinement : hausse record du nombre de chômeurs au mois de mars

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, prévoit une année difficile en termes d’emploi. Mais croyait-elle si bien dire ? Le nombre de demandeurs d’emploi a explosé au mois de mars. “L’augmentation est spectaculaire : +7,1% au mois de mars, soit 246 100 chômeurs de plus en un mois. C’est la plus forte hausse mensuelle depuis 1996. Si l’on regarde sur l’ensemble du trimestre, qui comprend la période avant le confinement, la hausse est plus limitée : +0,7%, ce qui porte le nombre total de chômeurs sans aucune activité en France à 3 576 400”, explique la journaliste Justine Weyl, en duplex du ministère du Travail, à Paris. Les mesures de chômage partiel pourront-être prolongées après le 11 mai ? Les conséquences de ces chiffres se font déjà sentir sur le terrain. À l’usine Constellium d’Ussel (Corrèze), l’activité a repris, mais partiellement. L’inquiétude plane. Les 200 salariés qui ont repris le travail doivent respecter à la lettre le protocole sanitaire. Avec une centaine d’employés en moins, actuellement au chômage partiel, l’entreprise de métallurgie tourne au ralenti depuis le 6 avril. Pour remédier à la baisse d’activité, l’usine se réorganise : elle en profite pour former ses salariés et accentuer la polyvalence. Constellium continue de produire pour le ferroviaire, l’industrie et la défense, mais son chiffre d’affaires s’appuie à 85% sur l’aéronautique, un secteur très perturbé qui pourrait déstabiliser l’entreprise. Le directeur envisage en perte de 7 millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’année. Il espère que les mesures de chômage partiel pourront se prolonger au-delà du 11 mai.