Confinement : les habitants du marais audomarois profitent d’un cadre bucolique

Le silence a envahi le marais de Saint-Omer (Pas-de-Calais). Habitué des lieux, Julien Duquenne n’a jamais connu un printemps aussi calme, au fil de l’eau. Pas de touristes. Seuls les habitants profitent de cette quiétude. Depuis six ans, Marie-Christine et Jean-Luc vivent sur un îlot de 1 200 m2, mais en ce moment, les visites se font rares. Avec aucune route pour accéder à leur maison, alors leur vie est un peu à l’écart. Eux deux ont choisi l’isolement. 300 km de voies navigables Ils l’admettent : être confiné ici dans la nature est un privilège, mais ils aimeraient parfois prendre le large en bateau. Confinés, mais pas totalement isolés. Avec les voisins, la distanciation sociale est respectée. Pour Julien, c’est l’heure de repartir. À son grand regret, Marie-Christine doit rester à quai. Impossible en ce moment de profiter des 300 km de voies navigables. Mais moins de bateaux sur l’eau, c’est aussi plus de calme pour tous ceux qui ont fait du marais audomarois leur territoire.