Confinement : les géants de la vente en ligne se frottent les mains

Amazon est devenu la bête noire des petits commerçants. Le géant américain du e-commerce n'a certes pas attendu le confinement pour se positionner en France. Avec 771 millions de transactions réalisées, Amazon amassé 7,4 milliards d'euros depuis plus d'un an, laissant les sites concurrents loin derrière. Il faut dire que le e-commerce est déjà bien ancré dans le quotidien des Français, puisque 70% de ceux qui ont plus de 18 ans achètent sur Internet. 400 000 emplois créés en 2020 En retrait sur les biens issus de la grande consommation (alimentaire, entretien), Amazon tire l'essentiel de son chiffre d'affaires de la vente de produits multimédia, culturels, décoratifs ou encore des jouets. Alors que le premier confinement ne lui a pas forcément été favorable en France, avec des problèmes sociaux et des fermetures d'entrepôts, le groupe vient d'annoncer des résultats records à l'échelle mondiale, avec un triplement de son bénéfice net (6,3 milliards de dollars américains) et une hausse de 37% de son chiffre d'affaires (96,1 milliards de dollars). Il assure en outre avoir créé 400 000 emplois depuis le début de l'année dans le monde.