Confinement en France: les catholiques mettent le gouvernement sous pression

·1 min de lecture

En France, les catholiques veulent pouvoir retourner à la messe. Durant tout le week-end des initiatives ont été prises pour demander au gouvernement de permettre aux catholiques de célébrer les offices dans les églises. Certains responsables politiques ont apporté leur soutien à cette revendication. Le gouvernement est sous pression.

« Rendez-nous la messe. » C’est ce que demandent les catholiques qui ne comprennent pas l’interdiction de célébrer des offices religieux décidée par le gouvernement. Une nouvelle bronca qui s’ajoute à celle des commerçants et des restaurateurs.

Le reconfinement provoque beaucoup de contestations et le gouvernement n’arrive pas à convaincre de la nécessité des choix qui ont été réalisés.

À lire aussi : Confinement en France: les catholiques réclament le retour de la messe

Certains responsables politiques de l’opposition en ont profité pour soutenir les protestataires de la communauté catholique. Marine Le Pen a plaidé pour permettre « l’exercice du culte » et Gérard Larcher s’est prononcé pour « la reprise des messes ».

Face à cette mobilisation des catholiques, l’Élysée n’a pas souhaité réagir et a renvoyé aux déclarations du ministre de l’Intérieur qui avait affiché sa fermeté vendredi en affirmant qu’il n’hésiterait pas à envoyer des policiers « verbaliser » les catholiques qui manifesteraient en cas d’actes répétés.

Certains rassemblements ont malgré tout eu lieu devant les églises dans plusieurs villes. Gérald Darmanin va recevoir ce lundi matin les représentants des cultes pour évoquer avec eux les conditions d’une éventuelle reprise des cérémonies. Après la menace de sanction, la concertation.

À lire aussi : France: le Premier ministre prépare des règles sur le temps long contre le Covid-19