Confinement : les Français en quête de liberté de l’autre coté des frontières

Alors que la France est entrée dans sa deuxième semaine de reconfinement, sa voisine, Monaco, reste, elle, non confinée. De quoi inciter certains frontaliers à profiter des terrasses et des restaurants monégasques, sans l’ombre d’une mauvaise conscience. Au Luxembourg, le bonheur d’un café en terrasse vaut bien le risque d’une amende côté Français pour non-respect du confinement. "On a notre masque, mais oui, on a forcément pris le risque d’avoir une amende. C’est un risque réfléchi et calculé", assume un client français. "C’est une petite opportunité" Les hôteliers luxembourgeois le constatent : les week-ends et les jours fériés, les Français sont plus nombreux. "Ce sont des gens qui, durant ces week-ends là, les années passées, allaient plus loin. C’est une petite opportunité pour nous", confirme Hubert Bonnier, directeur général d’hôtels et restaurants. Malgré des couvre-feux instaurés à 20 heures à Monaco et à 23 heures au Luxembourg, ces lieux deviennent de véritables échappatoires, à quelques kilomètres d’une France confinée.