Confinement : les Français se passionnent pour le bricolage

Les différentes périodes de confinement et couvre-feu ont fait naître chez certains Français de nouvelles passions. Beaucoup d’entre eux se sont notamment tournés vers le bricolage. Un secteur qui est, depuis, en nette progression : son chiffre d’affaires en 2020 s’élevait à 31 milliards d’euros, avec une progression de 13%. Une demande toujours plus forte Une partie de la population française a profité de passer plus de temps qu’à l’accoutumée chez eux pour engager des travaux. Des projets qui se font ressentir sur les ventes de certains objets. Les ventes d’outillage ont ainsi augmenté de 28%, celles de peinture et colle de 22%, et celles du rayon décoration ont bondi de 16% en un an. Les magasins doivent s’organiser pour pouvoir répondre à cette forte demande. Lors du premier confinement, il y avait des problèmes de réapprovisionnement en raison des transports qui donnaient la priorité à l’alimentaire. Désormais, certains magasins souffrent parfois d’un "manque de matières premières", explique Stéphane Petrelle, directeur chez Bricorama à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).