Confinement : les Français boudent Amazon

Pendant le confinement, les sites en ligne ont prospéré et Amazon raflé la mise. Si bien qu'une pétition réunissant les signatures de 120 politiques, syndicalistes et éditeurs exige, lundi 16 novembre, qu’une nouvelle taxe frappe les ventes du "prédateur". Le géant américain cède cependant depuis deux semaines des parts de marché à ses concurrents : la Fnac, Ikéa et Darty. Car les comportements des Français en ligne ont changé. Depuis longtemps, une jeune femme explique à France Télévisions faire ses achats sur Internet. Mais depuis le confinement, elle ne fréquente plus le site d’Amazon. Deux points en moins en une semaine "En ce moment, je trouve que ça ne serait pas responsable. Je suis une repentie d’Amazon", explique-t-elle. Et elle n’est pas la seule à tourner le dos à la plateforme. Avec 28% du marché français, le groupe américain enregistre une baisse de deux points en une seule semaine, même s’il se taille toujours la part du lion. Les Français ont globalement modifié leurs comportements selon Édouard Nattée, PDG de Foxintelligence.