Confinement : les Français ont le blues

Une heure pour faire quelques pas, se changer les idées, prendre l’air et un peu de distance avec le virus invisible du Covid-19 qui a bouleversé la vie des Français. Ce deuxième confinement laisse des traces et fatigue les esprits. "Nous n’imaginons même pas qu’il y a une troisième vague, nous nous disons juste que cela va bientôt s’arrêter et que l’on tient bon jusqu’à Noël, parce qu’il faut absolument que cela s’arrête", témoigne une jeune femme. "On a hâte que cela finisse" "On a hâte que cela finisse, comme, je pense, tous les Français. Cela fait huit mois que cela dure, c’est trop", déplore un passant. Il y a sept mois, les Français découvraient le confinement. Sidérés par la restriction de leurs libertés, ils s’inventaient des rituels, comme applaudir le personnel soignant. Pour continuer d’appartenir à une communauté, ils se sont tournés vers la musique sur les balcons, les apéritifs derrière un écran ou encore les livraisons directement dans les cuisines.