Confinement : comment fonctionne l'aide psychologique pour les étudiants ?

·1 min de lecture

Alors que l'on s'apprête à "fêter" le premier anniversaire du premier confinement, la crise sanitaire a fait et continue de faire de nombreuses victimes. Parmi elles, les étudiants, qui ont longtemps été privés de cours en présentiels, sont restés confinés chez leurs parents ou dans une chambre universitaire. Avec, parfois, des ressources quasi inexistantes car ils sont privés de leurs jobs habituels. De fait, les cafés et restaurants sont fermés alors qu'ils centralisent de nombreux petits boulots dans le service. Stress, cafard, idées noires... le malaise étudiant est devenu un vrai sujet, dont l'État a voulu s'emparer.

 

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

 

Celui-ci a donc mis à leur disposition une plateforme d’accompagnement psychologique. Ouverte jeudi 10 mars, celle-ci permet d'organiser des entretiens gratuits avec un psychologue. Chaque étudiant a droit à trois séances de 45 minutes. Pour cela, il faut contacter un médecin, généralement celui de l’établissement fréquenté par l’étudiant. La consultation est alors gratuite.

Trois séances renouvelables

 

S'il s'agit d'un médecin généraliste, le jeune devra payer la consultation mais celle-ci sera prise en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle sur présentation d'une carte d'étudiant ou d'un document équivalent. Par conséquent, en cas de tiers payant, l'étudiant n'aura rien à débourser. 

Il n'y aura ensuite rien à régler aux psychologues partenaires, qui ont signé une convention et so...


Lire la suite sur Europe1