Confinement : les familles s’organisent pour faire garder leurs enfants

La famille Terlain effectue les dernières vérifications avant de prendre la route samedi 3 avril. À l’image de nombreuses familles françaises, avec la mise en place du confinement dans le pays, les parents ne vont pas pouvoir garder leurs enfants, car leurs emplois ne peuvent pas se faire en télétravail. Par conséquent, pour que quelqu’un s’occupe de leur progéniture alors que les écoles seront fermées dès lundi, ils vont les déposer chez leurs grands-parents à Tavers (Loiret). Un dépaysement dur à vivre Une semaine chez son grand-père ne va pas pour autant signifier que cela sera les vacances avant l’heure. Les enfants vont continuer à travailler. "On ne regarde pas la télé, on ne fait rien d’autre, on fait les devoirs. Après, l’après-midi, c’est autre chose, mais au moins tous les matins. (…) Je deviens professeur", confie Patrick Terlain, le grand-père de la famille. Ses petits-enfants se préparent à vivre plusieurs jours loin de chez eux, avec malgré tout une certaine nostalgie. "Mon chien, il va me manquer", reconnaît son petit-fils.