Confinement : "On fait un boulevard pour le e-commerce", déplore Système U

Les rayons non essentiels des supermarchés doivent fermer mardi 3 novembre avec une tolérance jusqu’à mercredi soir. "Tout ce qui est toilette, hygiène, entretien pourront être achetés, ainsi que la papeterie, la bureautique, la presse, le bricolage, l’automobile, la puériculture. Mais il ne sera plus possible d’acheter livres, DVD ou textile", précise Dominique Schelcher, PDG de Système U, dans les "4 Vérités" mardi matin. "Cette décision du gouvernement a été prise pour des raisons sanitaires et d’équité. Sur le sanitaire, Système U est en deuxième ligne sur le front de cette crise donc on ne respecte pas ça. Pour l’équité, on s’est battu pour que ce soit celle de l’ouverture de tous les commerces physiques dans un strict respect sanitaire. Ce n’est pas la décision qui a été prise. C’est dommage, mais on est légaliste chez Système U, on l’appliquera. La suite, c’est de préparer la réouverture des petits commerces prévue pour le moment mi-novembre pour que l’équité soit totale. Là, on fait un boulevard pour le e-commerce", développe-t-il. "Effervescence" au rayon jouets "Il y a eu un peu d’effervescence sur le rayon jouets de Noël avant qu’ils ferment, mais sans plus, note Dominique Schelcher. Système U est en train de s’organiser pour vendre les produits interdits par le e-commerce. Nos jouets pourront être achetés sur notre site et les clients pourront appeler le magasin pour passer une commande qui sera livrée à l’entrée du magasin", précise-t-il. "La perte d’activité représente 15% dans un petit magasin et 25% dans un grand. Il y aura peut-être des mesures de chômage partiel à prendre", concède le patron, qui n’exclut pas une nouvelle prime pour ses employés mobilisés pendant ce nouveau confinement pour lutter contre le coronavirus.