Confinement : les entreprises du bricolage en pleine croissance

À Norail, une visserie de Cambrai (Nord), des dizaines de petites mains s’attellent à préparer le matériel nécessaire pour du bricolage. Elles comptent et emballent les vis, les clous et tout le nécessaire pour les travaux à domicile. Une activité en plein essor, qui a valu à Pauline Dejardin son premier contrat de travail. "Je suis là depuis fin juillet et j’ai été renouvelée", explique l’employée en CDD. Une embauche est peut-être à la clé, car l’entreprise renoue avec la croissance. Un chiffre d’affaires qui repart à la hausse Avec 10 000 références, Norail fournit en visserie et quincaillerie les enseignes de bricolage, après avoir perdu jusqu’à 50 % de son chiffre d’affaires lors du premier confinement. Elle termine désormais l’année en hausse de 10 %. "Depuis le déconfinement initial, les commandes s’envolent, car le bricolage à domicile repart en hausse. Nous avons eu beaucoup de commandes en quincaillerie, via les magasins de bricolage", explique David Blangis, directeur général de Norail.