Confinement : "Les enfants sont totalement exclus ou presque des discours politiques", regrette une spécialise des psychopathologies

franceinfo

"Les enfants sont totalement exclus ou presque des discours politiques, (…) ça aurait été intéressant que le président parle aux enfants", regrette la docteur en psychopathologie et spécialiste dans la prise en charge des blessés psychiques Hélène Romano samedi 25 avril sur franceinfo. Elle déclare aussi avoir "près de 20% de demandes [de suivi] supplémentaires de personnes endeuillées, surtout des jeunes".

franceinfo : Avez-vous de nouveaux patients depuis le début de confinement et de la crise sanitaire ?

Hélène Romano : Moi, j'ai mes patients habituels, mais j'ai à peu près 20 % de demandes supplémentaires de personnes endeuillées, surtout des jeunes endeuillés à cause du Covid-19. La plupart sont des jeunes femmes avec enfants qui se retrouvent dans des situations extrêmement complexes. Ce sont des personnes qui ont perdu leurs proches dans des conditions très particulières. Ce ne sont pas des personnes qui ont perdu un grand-parent, ça fait partie de l'ordre de la vie, c'est très difficile dans ce contexte de faire son deuil, pouvoir participer aux rituels est compliqué. Là, ce sont des personnes qui sont très jeunes, qui ont 30 ans, 40 ans, qui se retrouvent endeuillées avec un conjoint qui est parti à 9 heures du matin et qui, à 21 heures, était mort, ou qui est mort quelques jours plus tard. C'est la brutalité de ce deuil, plus les rituels qui sont suspendus, qui rendent une véritable (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi