Confinement : deux parents enseignants de Seine-Saint-Denis s’organisent

Matilde Barahona et Louis Bouychou ont suivi avec attention l’allocution d’Emmanuel Macron, mercredi 31 mars. Les établissements de ces deux professeurs fermeront leurs portes vendredi 9 avril. À partir du mardi 6 avril et pour une semaine, ils donneront leurs cours à distance. "C’est du soulagement, parce qu’on est tous les deux dans des lycées très touchés par la hausse des contaminations", explique Mathilde Barahona, professeure de français à Drancy (Seine-Saint-Denis). La crèche de leur petite fille de deux ans va également fermer ses portes. Il va falloir "tout faire en même temps, s’occuper de ma fille en même temps que de travailler", poursuit Louis Bouychou, professeur de mathématiques à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Pas de date fixée pour la vaccination Afin d’essayer d’assurer au mieux tous les cours, Louis s’installera dans la chambre, Matilde dans le salon. Il reconnaît avoir "de l’expérience par rapport à l’année dernière", notamment pour éviter que certains de ses élèves ne décrochent. Lors de son allocution, le chef de l’État n’a pas abordé la question de la vaccination des enseignants, ce qui déçoit le professeur de mathématiques.