Confinement : la demande de livraison de repas à domicile explose

Les livreurs à domicile, sont les rares personnes à sillonner les rues désertes. Mais eux aussi ont du s’adapter. C’est par l’arrière-boutique que les livreurs récupèrent leurs commandes. Pour l'un d'entre eux, c'est la huitième ce vendredi 20 mars au matin, deux fois plus que d’habitude. Dans un Paris désert, direction une clinique. Pour éviter tout contact, il a l’obligation de laisser le repas à l’entrée. Livrer sur le pas de la porte Un autre livreur se rend, lui, chez un particulier. Mais les consignes restent identiques. Interdiction de rentrer en contact avec le client, le repas est livré sur le pas de la porte. "Ça nous empêche d’être contaminé et de contaminer les autres", justifie le livreur. Il s’agit donc d’éviter les risque de contagion dans les immeubles, mais aussi dans les dépôts de commande, où les mesures d’hygiènes ont également été renforcées.