Confinement : d'autres départements bientôt soumis aux nouvelles restrictions ?

Source AFP
·1 min de lecture
16 départements sont concernés, dès samedi, par le nouveau confinement (illustration).
16 départements sont concernés, dès samedi, par le nouveau confinement (illustration).

Les Français des seize départements de nouveau confinés à partir de samedi 20 mars pourraient bientôt être rejoints par des millions d'autres. Car d'autres départements ou régions « vont probablement » connaître dans les prochaines semaines des mesures de restriction similaires à celles mises en place dans 16 départements, a estimé le médecin Olivier Guérin, nouveau membre du Conseil scientifique, dans les colonnes du quotidien Nice-Matin samedi.

« D'autres départements ou régions vont probablement entrer dans ce type de dispositif dans les quinze jours ou trois semaines qui viennent », déclare le chef du pôle gériatrie du CHU de Nice, citant la région Auvergne-Rhône-Alpes. « Nous sommes passés d'une moyenne de 20 000 à plus de 30 000 positifs/jour, c'est une augmentation massive. Et ce chiffre annonce les réanimations de dans dix jours. Nous savons que nous allons avoir quinze jours assez terribles », ajoute-t-il.

L'Île-de-France, les Hauts-de-France, la Seine-Maritime, l'Eure et les Alpes-Maritimes sont soumis depuis samedi à de nouvelles restrictions. Contrairement aux deux premiers confinements, les habitants de ces zones pourront sortir à l'extérieur sans limitation de durée, dans un rayon limité à 10 kilomètres et avec une attestation. Olivier Guérin a rejoint le Conseil scientifique mi-février avec trois autres nouveaux membres.