Confinement: Darmanin appelle à un renforcement des contrôles policiers

Par Cécile Ollivier et Jules Pecnard
·1 min de lecture
Gérald Darmanin.  - Ludovic Marin
Gérald Darmanin. - Ludovic Marin

À défaut de modifier sensiblement les règles du confinement à l'issue du Conseil de défense prévu jeudi, l'exécutif se prépare à durcir la surveillance de sa bonne application. C'est ce qui ressort du télégramme envoyé lundi par Gérald Darmanin aux préfets et que BFMTV a pu se procurer.

"Il faut désormais que chaque Français prenne conscience de la nécessité de respecter strictement les règles de confinement décidées par le gouvernement", peut-on lire dans ce document.

"Particulière fermeté"

Le ministre de l'Intérieur poursuit en demandant aux préfets "une particulière fermeté pour faire respecter, sur le terrain, les dispositions qui concernent en priorité, les rassemblements privés, les rassemblements de voie publique et la fermeture des établissements recevant du public".

Et d'ajouter qu'il souhaite également une observation stricte des règles dans "les déplacements individuels n'entrant pas dans le champ des exceptions autorisées". Autrement dit, mettre un terme à l'impression donnée, depuis le début de ce nouveau confinement, que celui-ci est vécu de façon bien plus légère que le premier.

"Si aucune limitation ne peut être imposée dans les lieux d'habitation, il conviendra de faire preuve de la plus grande attention quant aux personnes qui se rendent ou qui quittent ces lieux sans motif légitime en violation des règles imposées", peut-on lire dans le télégramme.

"Patrouilles dynamiques"

Autre indication donnée aux préfets, celle consistant à mettre en œuvre ce contrôle renforcé de façon "visible", avec "des points de contrôle fixe" et "des patrouilles dynamiques".

"Dans les agglomérations et dans les zones à forte concentration de population (...) je vous demande un effort tout particulier de présence sur la voie publique et de contrôles renforcés des forces de sécurité intérieure", exige Gérald Darmanin.

Article original publié sur BFMTV.com