Confinement : un couvre-feu pour faire respecter les consignes

Tous les moyens sont bons pour tenter de mettre en place un confinement réellement efficace. Plusieurs villes françaises ont pris le parti d’instaurer un couvre-feu pour empêcher leurs habitants de multiplier les sorties. C’est notamment le cas à Nice (Alpes-Maritimes) où la fameuse promenade des Anglais s’est retrouvée désertée ce dimanche 22 mars. Des sanctions toujours plus importantes L’Assemblée nationale a décidé d’accepter un durcissement des sanctions pour que ces mesures de confinement soient davantage respectées dans le pays. Une personne enfreignant les règles se verra infliger 135 euros d’amende. En cas de récidive dans les 15 jours qui suivent, elle devra alors payer 1 500 euros. Si elle compile quatre violations en un mois, elle risque 3 700 euros d’amende et une peine de prison de six mois. Lundi 23 mars, le Conseil scientifique dévoilera ses conclusions sur la durée et l’étendue du confinement.