Confinement : le coup de pouce des entreprises pour la garde d’enfants des salariés

À Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), Bérangère, une responsable de communication et mère d’une petite fille de 1 an, ne sait pas comment elle va concilier télétravail et garde d’enfants à partir du mardi 6 avril. Sans hésiter, Marie-Hélène Baudouin, sa directrice, a décidé de l’accompagner comme tous ses salariés. “Tout le monde est en télétravail, et comme on a un tiers de parents, depuis jeudi on reçoit des appels de salariés inquiets concernant l’organisation”, explique-t-elle. Financer la garde d’enfant à hauteur de 100 euros par famille et par semaine Marie-Hélène Baudouin a trouvé des solutions. Elle aide à financer la garde d’enfants à hauteur de 100 euros par famille et par semaine pour quatre demi-journées de nounou. Le reste à charge pour les parents est de 100 euros avant crédit d’impôt. C’est un coup de pouce indispensable pour les salariés qui ont des enfants à garder.