Confinement : pour les commerces, "l'urgence, c'est la fin de l'iniquité", déclare la maire de Nantes

franceinfo
·1 min de lecture

"L'urgence, c'est la fin de l'iniquité, cela doit être annoncé désormais très rapidement et il faut dès maintenant travailler sur le moyen terme", déclare dimanche 1er novembre sur franceinfo Johanna Rolland, la maire (PS) de Nantes, alors que le Premier ministre a reçu les représentants des commerçants à propos du confinement dimanche après-midi et qu'il est l'invité du journal de 20 heures de TF1.

"La situation sanitaire est grave et appelle à un esprit de responsabilité"

Johanna Rolland déplore d'emblée "l'iniquité entre les commerces de proximité de centre-ville et les grandes surfaces", et déclare qu'à ce sujet, elle a "interpellé par courrier le Premier ministre", avec dit-elle, "nombre de collègues, maires, présidents d'agglomération et de métropole". Pour les commerces locaux, "il y a urgence à corriger le tir, la situation actuelle n'est pas satisfaisante", ajoute la maire de Nantes.

La possibilité de fermer les rayons non-essentiels dans les grandes surfaces "pourrait potentiellement être une réponse à court terme", souffle Johanna Rolland, qui note toutefois que "cela ne suffit pas : on voit bien que le problème, il est plus large, assure-t-elle, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi