Confinement : pour les commerces non-essentiels, une réouverture sous conditions

Magasins de jouets, de prêt-à-porter, coiffeurs... Pourraient-ils rouvrir dès le 1er décembre ? À l'heure où sont écrites ces lignes, mardi 10 novembre, la piste est envisagée par le gouvernement si l'évolution de la situation sanitaire le permet. Des restrictions seront tout de fois mises en place. Ainsi, la jauge dans les magasins pourrait augmenter, passant de 4 mètres carrés jusqu'à 10 mètres carrés par client. Un casse-tête pour Olivia Kharoubi, commerçante parisienne : sa boutique étant petite, elle craint de ne pas retrouver ses clients. "Je serai obligée d'avoir peut-être que deux personnes dans le magasin [...] ça nous fera forcément une baisse de chiffre d'affaires", déplore-t-elle. Une prise de rendez-vous obligatoire ? Une prise de rendez-vous obligatoire pour entrer dans une boutique est également envisagée. Mais pour les grands magasins, il sera trop difficile de mettre un client par vendeur. Pour compenser la fermeture totale des dernières semaines, les commerces pourraient obtenir le droit d'ouvrir tous les dimanches. Enfin, une indemnisation des stocks pourrait être versée si les produits ne sont pas vendus.