Confinement : les commerçants s'adaptent à la vente en ligne

Pour sauver sa saison, Olivia Bourgeois, commerçante, va vendre sur internet. En temps normal, pendant cette période, elle réalise la moitié de son chiffre d'affaires de l'année. Elle vient de s'inscrire sur le site "Ma ville mon shopping", une plateforme de ventes relayée par sa commune, Garches (Haut-de-Seine). Un agent de la mairie la guide pas à pas dans la construction de sa boutique en ligne. Grâce aux photos mises sur le site, les clients pourront acheter en "click and collect". Inscription gratuite sur le site "On joue vraiment sur la proximité, ça va nous permettre de vendre à des voisins, des gens pas loin, nos produits que nous ne pouvons pas vendre. Si les gens ne les voient pas, ils ne les achètent pas", explique Olivia Bourgeois. L'inscrite sur le site est gratuite pour tous les commerçants de la ville. "C'est une manière pour pouvoir contrer un peu les grandes plateformes", explique Julien Magitteri, maire adjoint de Garches. Les grands gagnants du confinement sont les sites des géants de la vente en ligne.