Confinement : les petits commerçants réclament "de l'équité" avec la grande distribution

·1 min de lecture

Alors que l'incertitude règne toujours autour de la date de réouverture des commerces non essentiels, les acteurs du secteur continuent de réclamer au gouvernement une réouverture rapide, inquiets des conséquences du confinement sur leur survie. Au micro d'Europe 1, Christian Baulme, président de la Ronde des quartiers, association des commerçants du centre-ville de Bordeaux, dénonce ainsi une inégalité de traitement avec les grandes surfaces. "On veut de l'équité dans le traitement", s'agace-t-il. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 15 novembre

"Pour l'instant, on parle de plan de sauvetage, mais pas de plan de relance", regrette Christian Baulme, qui rappelle que dans d'autres pays européens, les petits commerces de proximité ont pu rester ouverts. "Mais en France, on a tellement détruit le commerce de proximité grâce à la grande distribution, qu'il ne peut pas suffire à nourrir la population française, on en est là aujourd'hui". 

"On a besoin d'ouvrir"

"On veut juste de l'équité dans le traitement", martèle-t-il. "Pour notre survie, on a besoin de cette équité, et donc d'ouvrir avec des protocoles revus". Et d'ajouter : "La grande distribution le fait, il n'y a aucune raison que nous ne le fassions pas".


Retrouvez cet article sur Europe1