Confinement : quel coût pour l’économie ?

Un Français sur trois est concerné par les nouvelles restrictions qui entrent en vigueur, vendredi 19 mars. Le confinement régionalisé aura néanmoins un coût pour l’État : 1,2 milliard d’euros par mois, soit un total de 7,2 milliards d’euros mensuel d’aides aux entreprises. Ce chiffre comprend le fonds de solidarité, qui aide celles-ci à compenser leurs pertes, le chômage partiel des salariés, mais aussi les exonérations de charges. "Bercy se veut plutôt rassurant, a priori l’impact du confinement serait plutôt limité en 2021 : environ 0,2 point du PIB. Le ministère assure que les fondamentaux de notre économie restent bons", explique la journaliste Sophie Lanson sur le plateau du 19/20 de France 3. L’Île-de-France représente 31% du PIB Le début de reprise est toujours d’actualité pour Bercy, qui ne renonce pas à l’objectif de 6% de croissance malgré la baisse d’activité annoncée. Les 16 départements concernés par ces mesures pèsent pourtant lourd économiquement : 40% de la richesse serait produite dans ces zones, et 110 000 commerces dits non-essentiels devront fermer samedi. L’Île-de-France représente à elle seule 31% du PIB du pays, et un quart de l’emploi salarié.