Confinement : quel coût pour les finances publiques ?

Les finances publiques vont une nouvelle fois être affectées par les nouvelles mesures instaurées par le gouvernement, qui concernent 16 départements et notamment l’intégralité de l’Île-de-France et des Hauts-de-France. "Le ‘quoiqu’il en coûte’ va coûter 1,2 milliard d’euros en plus chaque mois, ce qui veut dire au total 7,2 milliards d’euros d’aide aux entreprise chaque mois", explique la journaliste Sophie Lançon, en direct sur le plateau du 12/13, vendredi 19 mars. 110 000 commerces jugés non-essentiels concernés par le reconfinement "Si on va dans le détail, poursuit-elle, 600 millions d’euros sont destinés au fonds de solidarité (…), 400 millions d’euros pour les salariés en activité partielle et aussi 200 millions d’euros d’exonération de charges pour les entreprises". "Bercy vient de faire une première estimation : 16 départements touchés par le confinement, cela veut dire 110 000 commerces jugés non-essentiels, et donc fermés", explique la journaliste. "L’impact total sur les finances publiques en 2020, c’est 160 milliards d’euros", ajoute-t-elle, avec "90 milliards d’euros de dépenses imprévues en plus, et 70 milliards de recettes en moins".