Confinement : les clients affluent chez les commerces de bouche

Des files d'attente et des boutiques remplies de clients : pour certains commerces de bouche, le reconfinement est synonyme de bonnes affaires. Dans la boucherie parisienne Marguerite, depuis trois semaines, les clients sont plus nombreux. Avec le reconfinement, les Français sont repassés derrière les fourneaux. "Je fais beaucoup plus la cuisine puisque je ne vais pas du tout au restaurant", raconte une cliente.Une envie de se faire plaisirPlus d'acheteurs, et de plus gros paniers. Résultat : un chiffre d'affaires qui bondit du jour au lendemain. "Depuis le reconfinement, on a une augmentation de l'ordre de 20% à 25%", estime Alain Grandière, le gérant. Même constat chez la fromagerie Beillevaire : les ventes sont en hausse, de 8% environ. "Il me manque le cinéma, il me manque le théâtre, il me manque les concerts, les restaurants… Donc j'ai envie d'aller chez les bons commerçants et de me faire plaisir", confie une cliente.