Confinement : "C'est le flou, le brouillard absolu" pour l'hôtellerie et la restauration, dénonce le président du GNI

franceinfo
·1 min de lecture

Le secteur de l'hôtellerie restauration est dans "le flou, le brouillard absolu", se désespère Didier Chenet, président du Groupement national des indépendants, hôtellerie et restauration (GNI), invité de franceinfo vendredi 13 novembre. Il déplore la décision de Jean Castex de maintenir les hôtels et restaurants fermés quoiqu'il arrive au 1er décembre. Le secteur "ne peut pas continuer à travailler dans ces conditions. Nous avons besoin d'un langage de vérité de la part du gouvernement", insiste Didier Chenet qui indique qu'il a rendez-vous lundi avec le ministre Bruno Le Maire pour évoquer la situation. "Nous, on est prêts à tout entendre", ajoute-t-il.

franceinfo : Jean Castex a annoncé qu'il n'y aurait pas de réouverture des restaurants ni des bars au 1er décembre. C'est un coup de massue pour vous ?

Didier Chenet : Oui, mais ce n'est pas tant la non réouverture au 1er décembre qui nous a plombé, parce qu'on s'y attendait. Lors du premier confinement, on a été les derniers à rouvrir. Mais c'est surtout le flou, le brouillard absolu dans lequel le Premier ministre nous a plongés. Il a évoqué un assouplissement du confinement pour les vacances de Noël, sans parler de notre secteur. Qu'est-ce que l'on va faire ? Je rappelle que les vacances de Noël, c'est le début de la saison de montagne. Qu'est-ce qu'on fait pour les hôtels, les restaurants ? (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi